Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

  • : Prune Victor
  • Prune Victor
  • : P.S. PRUNE est le blog de Prune Victor. Insolent, licencieux, torturé, amoureux, tendre, colérique, décapant, corrosif et en ligne(s)
  • Contact

VENTS CONTRAIRES.NET

 

Et les textes chez Vents Contraires, la revue collaborative du Théatre du Rond Point

images-1

Recherche

ANGOISSE ...

Par un coeur que la dent d'aucun crime ne blesse, 
Je fuis, pâle, défait, hanté par mon linceul, 
Ayant peur de mourir lorsque je couche seul.

Mallarmé


Notre devoir n'est pas de nous débarrasser du fou, mais de débarrasser le fou de sa folie. 

Si nous commencions ? 

Albert LONDRES

Chez les fous

(ed. Arléa)

/ / /

Perec a été un des premiers à répondre à l'invitation de Jacques Bens et Bertrand Jérôme au sujet de ces Cinquante choses que j'aimerais faire avant de mourir . Les voici :

- Aller sur un bâteau-mouche.
- Me décider à jeter un certain nombre de choses que je garde sans savoir pourquoi je les garde.
- Ranger une fois pour toutes ma bibliothèque.
- Faire l'acquisition de divers appareils électro-ménagers.

- M'arrêter de fumer.
- M'habiller d'une façon tout à fait différente.
- Aller vivre à l'hôtel à Paris.
- Vivre à la campagne.
- Aller vivre pendant assez longtemps (1 an ou 2) dans une grande ville  étrangère (Londres, Zurich ou Rome).
- Passer par l'intersection de l'équateur et de la ligne de changement de dates.

- Aller au delà du cercle polaire.
- Vivre une expérience hors du temps.
- Faire un voyage en sous-marin.
- Faire un long voyage sur un navire.
- Faire une ascension ou un voyage en ballon ou en dirigeable.
- Aller aux îles Kerguelen.
- Aller du Maroc à Tombouctou à dos de chameau en 52 jours.
- Aller dans les Ardennes.
- Aller à Bayreuth pour le Festival (ou à Prague ou à Vienne ou au Prado).
- Boire du rhum trouvé au fond de la mer.
- Avoir le temps de lire (par exemple Henry James).
- Voyager sur des canaux.
- Trouver la solution du cube hongrois (cube à six couleurs).
- Apprendre à jouer de la batterie (ou faire du jazz).
- Apprendre une langue étrangère.
- Apprendre le métier d'imprimeur.
- Faire de la peinture.
- Ecrire pour de tout petits enfants.
- Ecrire un roman de sciences fiction.
- Ecrire un scénario de film d'aventure dans lequel on verrait 5000 Kirghizes cavaler dans la steppe.
- Ecrire un vrai roman-feuilleton.
- Travailler avec un dessinateur de bande-dessinée.
- Ecrire des chansons.
- Planter un arbre.
- J'aurais aimé me saoûler avec Malcolm Lowry.
- Faire la connaissance de Vladimir Nabokov.


Georges Perec termine sa liste en déclarant :

«Je suis arrivé à 37 ;  j'ai décidé qu'il y en aurait 37. Voilà.»

Alors pourquoi 37 et non 50  comme le titre et la contrainte l'indiquent ?

De plus si l'on compte le nombre d'éléments qui constituent cette liste, on n'en trouve pas 37, comme le déclare Perec, mais 36...

L'intelligence de Perec est d'énoncer des contraintes, ne pas les tenir et nous engager sur de fausses pistes.

Partager cette page

Repost 0
Published by