Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

  • : Prune Victor
  • Prune Victor
  • : P.S. PRUNE est le blog de Prune Victor. Insolent, licencieux, torturé, amoureux, tendre, colérique, décapant, corrosif et en ligne(s)
  • Contact

VENTS CONTRAIRES.NET

 

Et les textes chez Vents Contraires, la revue collaborative du Théatre du Rond Point

images-1

Recherche

ANGOISSE ...

Par un coeur que la dent d'aucun crime ne blesse, 
Je fuis, pâle, défait, hanté par mon linceul, 
Ayant peur de mourir lorsque je couche seul.

Mallarmé


Notre devoir n'est pas de nous débarrasser du fou, mais de débarrasser le fou de sa folie. 

Si nous commencions ? 

Albert LONDRES

Chez les fous

(ed. Arléa)

/ / /

Je t'ai regardé jusqu'à ce que le w agon du métro t'emporte.
Je pourrais rester plongée dans tes yeux pendant des heures. T'écouter, collée contre toi, contre ta peau, contre tes mots. Me dire encore, et dire simplement la vie, la vie que j'ai, celle que j'aime, celle que j'espère.
Comme je me suis dit, hier. Méchantes parts d'ombres que j'ai mises à nue il y a quelques mois. Qui ne sont pas moi, mais celle qui se battait pour sortir de sa ronde de fantômes, comme tu te bats quand ils viennent t'evahir, parfois. Quand tes dents se serrent et que tes yeux partent dans un voyage vers ailleurs. 

Un, deux, trois, appels, entendre ta voix, entendre la mienne, toi toujours si près, comme si je pouvais te toucher, et je tends la main, je ferme les yeux et te sens, encore...

Chaque minute est un cadeau. Je les prends ainsi, riches de ce que tu en fais, de ce que tu me donnes, de ce que tu es. Je revois hier, je pense à aujourd'hui et je rêve de demain. 
Des craintes ? Oui, j'en ai. De t'étouffer, de te prendre le temps dont tu as besoin pour faire ce que tu as à faire, pour être ce que tu dois être. Devenir l'entrave, la gêne ou le frein, t'empêcher de mener à bien tes projets. Je voudrais te voir à chaque instant, je ne voudrais pas, je ne veux pas que tu n'aies plus de temps por toi, que tu t'épuises à cause de moi ... 

Je suis sur mon lit. Tu es juste à côté de moi. Je sens tes mains. Je sens ta bouche. 
Ce soir en éteignant je m'endormirai dans tes bras. 

Tu es toute ma vie. 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by