Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

  • : Prune Victor
  • Prune Victor
  • : P.S. PRUNE est le blog de Prune Victor. Insolent, licencieux, torturé, amoureux, tendre, colérique, décapant, corrosif et en ligne(s)
  • Contact

VENTS CONTRAIRES.NET

 

Et les textes chez Vents Contraires, la revue collaborative du Théatre du Rond Point

images-1

Recherche

ANGOISSE ...

Par un coeur que la dent d'aucun crime ne blesse, 
Je fuis, pâle, défait, hanté par mon linceul, 
Ayant peur de mourir lorsque je couche seul.

Mallarmé


Notre devoir n'est pas de nous débarrasser du fou, mais de débarrasser le fou de sa folie. 

Si nous commencions ? 

Albert LONDRES

Chez les fous

(ed. Arléa)

/ / /

Mon amour ... mon amour car ici, alors que j'en rêve, comment écrire ces lettres qui composent ton prénom ? Je me le murmure tout bas, si bas, que moi seule peut l'entendre; je me le murmure et le répète encore, fermant les yeux, et te revoyant encore près, si près de moi, et moi si collée dans tes bras. Ces moment où le temps s'efface pour nous laisser être.
Et tous ces mots et ces phrases que nous nous sommes dits, ceux plein d'espoir, ceux où la tristesse se fait sentir, celle dont on ne veut pas parler, celle qui nous pèse, et toutes ces promesses, et tous ces désirs qui se font les échos les uns des autres .. . 
Je rentre. Jolie soirée, je t'ai emmené avec moi, tu étais tellement là, et moi parlant de toi, sans trop en dire, sans rien vouloir taire de ces sourires que tu fais naître, de ce plaisir constant d'être à toi, et de tout cet amour que tu me donnes, que je reçois, et que je veux t'offrir en retour. 

Je rentre et vais m'allonger dans tout ce qui est encore toi, toi comme si tu étais encore là.

Je sais ... demain nous nous parlerons. Il y aura une sonnerie, ton nom sur mon téléphone, mon sourire ... Je le sais, tu n'es jamais loin. Tu donnes un sens à ces mots qui semblent si faciles et si impalpables, tu leur donnes une raison; à l'amour, et à la confiance. 

Partager cette page

Repost 0
Published by