Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

  • : Prune Victor
  • Prune Victor
  • : P.S. PRUNE est le blog de Prune Victor. Insolent, licencieux, torturé, amoureux, tendre, colérique, décapant, corrosif et en ligne(s)
  • Contact

VENTS CONTRAIRES.NET

 

Et les textes chez Vents Contraires, la revue collaborative du Théatre du Rond Point

images-1

Recherche

ANGOISSE ...

Par un coeur que la dent d'aucun crime ne blesse, 
Je fuis, pâle, défait, hanté par mon linceul, 
Ayant peur de mourir lorsque je couche seul.

Mallarmé


Notre devoir n'est pas de nous débarrasser du fou, mais de débarrasser le fou de sa folie. 

Si nous commencions ? 

Albert LONDRES

Chez les fous

(ed. Arléa)

/ / /

 

Dans une réunion de fantômes telle que je l'ai décrite, il fallait sans doute une 

apparition bien extraordinaire pour causer une telle sensation. La licence carnavalesque 

de cette nuit était, il est vrai, à peu près illimitée; mais le personnage en question avait 

dépassé l'extravagance d'un Hérode, et franchi les bornes, cependant complaisantes, du 

décorum imposé par le prince. Il y a dans les coeurs des plus insouciants des cordes qui

ne se laissent pas toucher sans émotion. Même chez les plus dépravés, chez ceux pour 

qui la vie et la mort sont également un jeu, il y a des choses avec lesquelles on ne peut 

pas jouer. Toute l'assemblée parut alors sentir prondément le mauvais goût et 

l'inconvenance de la conduite et du costume de l'étranger. Le personnage était grand et 

décharné, et enveloppé d'un suaire de la tête aux pieds. Le masque qui cachait le visage 

représentait si bien la physionomie d'un cadavre raidi, que l'analyse la plus minutieuse 

aurait difficilement découvert l'artifice. Et cependant, tous ces fous joyeux auraient 

peut-être supporté, sinon approuvé, cette laide plaisanterie. Mais le masque avait été 

jusqu'à adopter le type de la Mort rouge. Son vêtement était barbouillé de sang, et son 

large front, ainsi que tous les traits de sa face, étaient aspergés de l'épouvantable 

écarlate.

 

Edgar Allan POE

(traduction C.Baudelaire)

 

 

220px-Masqueofthereddeath-Clarke.jpg

 

Harry CLARKE

Partager cette page

Repost 0
Published by